Le député de Jonquière et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’environnement et de lutte contre les changements climatiques, Sylvain Gaudreault, a fait adopter un amendement au projet de loi 132 afin de faire de juin le Mois de l’eau.

EN BREF

  • L’opposition officielle fait de juin le Mois de l’eau.
  • Le Mois de l’eau permettra de sensibiliser et d’éduquer les Québécois quant aux enjeux touchant l’eau.
  • De nombreux groupes ont donné leur appui au projet; c’est aussi leur victoire.

« Je me réjouis de l’appui unanime des parlementaires membres de la Commission des transports et de l’environnement. Le projet de loi 132 est tout désigné pour instaurer le Mois de l’eau, puisqu’il vise la conservation des milieux associés à la ressource en eau. Cette ressource, au Québec, est symbole de vie, de culture, de développement, de plaisir et de santé », a souligné Sylvain Gaudreault.

« Le Mois de l’eau permettra de sensibiliser et d’éduquer les Québécois quant aux enjeux touchant l’eau, une ressource vulnérable et épuisable. Nous souhaitons, par cette initiative, encourager les citoyens à la préserver », a ensuite expliqué le porte-parole.

Le projet de Sylvain Gaudreault avait reçu l’appui d’une quarantaine de personnalités et de groupes environnementaux, municipaux, économiques, autochtones et académiques. « Il s’agit d’une victoire pour tous ceux et toutes celles qui ont à cœur la préservation de cette richesse collective », a‑t‑il conclu.