Monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis, en compagnie du conseiller municipal du secteur Saint-Rédempteur, monsieur Réjean Lamontagne, a donné hier le coup d’envoi des travaux de construction pour le nouveau viaduc reliant les secteurs de Saint-Rédempteur et Saint-Nicolas.

S’inscrivant dans les grandes priorités de la Ville de Lévis depuis 2013, ce lien routier attendu depuis plus de 30 ans est maintenant une réalité et bonifiera considérablement les déplacements de la population de Saint-Rédempteur.

Le coût total des travaux pour la réalisation du lien de Saint-Rédempteur est de 17 M$. Ces coûts comprennent la réalisation du viaduc, des approches, des chemins temporaires, de l’éclairage du tracé, du carrefour giratoire et du lien menant jusqu’à la rue de Saint-Denis. Les travaux débuteront dès octobre 2017 et seront complétés en novembre 2018.

Concrètement, les travaux du lien Saint-Rédempteur – Saint-Nicolas seront réalisés selon la séquence suivante :

  • octobre 2017 à novembre 2018 : réalisation du viaduc et des approches entre la rue de Saint-Denis dans le secteur Saint-Rédempteur et la rue de Bernières dans le secteur Saint-Nicolas;
  • octobre 2017 à novembre 2018 : aménagements des accès temporaires est-ouest afin de maintenir les liens entre le chemin Industriel et la rue du Grand-Tronc;
  • septembre 2018 à novembre 2018 : aménagement du carrefour giratoire et prolongement de la rue de Saint-Denis ;
  • novembre 2018 : inauguration officielle du lien Saint-Rédempteur-Saint-Nicolas.

« En réalisant ce projet tant attendu, c’est un autre geste important qui répond à la priorité numéro un des citoyennes et des citoyens de Lévis, soit l’amélioration de la fluidité de la circulation. Le lien sera également doté d’une piste cyclable bidirectionnelle qui servira au passage des motoneiges pendant la saison hivernale », a déclaré monsieur Lehouillier.

« La route des Rivières est actuellement le seul lien routier permettant aux usagers de la route d’accéder aux autoroutes. Cette nouvelle infrastructure fera une différence majeure dans le quotidien des milliers d’usagers qui l’empruntent chaque jour, puisqu’ils auront enfin accès à une alternative rapide et efficace lors de leurs déplacements sur le territoire lévisien », a ajouté monsieur Lamontagne.

Présentation technique du projet
La réalisation du lien Saint-Rédempteur – Saint-Nicolas consiste à prolonger la rue de Bernières (anciennement rue de l’Aréna) et à construire un viaduc pour franchir la voie ferrée du CN. Le viaduc sera constitué d’un tablier en béton, d’une charpente d’acier et de culées de béton armé assis sur pieux tubulaires. D’une hauteur de 10 mètres et de 45 mètres de longueur, le viaduc offrira une hauteur libre de 7,25 mètres pour le passage des trains.

Le viaduc sera muni de trois voies de circulation sur une longueur totale de 700 mètres, soient deux voies en direction nord et une voie en direction sud. De plus, le tracé sera éclairé sur toute sa longueur et comportera un trottoir ainsi qu’une piste cyclable bidirectionnelle positionnés du côté est de l’ouvrage pouvant être utilisée par les motoneiges en période hivernale.

La conception d’un carrefour giratoire situé au sud du viaduc permettra la circulation :

  • vers la rue de Saint-Denis (anciennement 7e Rue);
  • vers l’accès ouest en provenance du chemin Industriel;
  • vers l’accès est en provenance de la rue du Grand-Tronc (anciennement 19e Rue);
  • vers une future rue pour desservir le secteur domiciliaire sud-ouest.

Diminution de la congestion et bonification de la sécurité
Depuis 2008, la route des Rivières est régulièrement identifiée comme l’un des tronçons les plus congestionnés de la Ville de Lévis. Entre 2003 et 2008 seulement, le temps de trajet des usagers de cette route a doublé. Sans intervention concrète sur le réseau routier, les projections estimaient une hausse de débit routier de 55 % sur cette artère et de 73 % sur l’échangeur 311 d’ici 2035.

Dès son ouverture à l’automne 2018, ce second lien direct pour le secteur Saint-Rédempteur permettra une redistribution de la circulation sur les routes. Concrètement, la réalisation du projet permettra un transfert pouvant atteindre jusqu’à 8 000 véhicules de la route des Rivières vers le nouveau viaduc.