Comme chaque année, l’arrivée des produits marins frais du Québec marque le printemps et le retour du soleil. Crabe des neiges, homard et crevette nordique, bien sûr, mais aussi mactre de Stimpson, flétan et huîtres garnissent les comptoirs des marchés et des épiceries pour le plus grand plaisir des amateurs. Cet engouement pour les produits québécois de la mer est justifié, car ils sont d’une fraîcheur et d’une qualité pratiquement inégalables maintenant conformes aux normes internationales les plus strictes, dont les certifications Global Food Safety Initiative (GFSI) et Marine Stewardship Council (MSC).

« Pêché ici, qualité garantie »
La qualité se reflète du côté des pêcheurs, car plus de 52 % des volumes débarqués sont certifiés par le Marine Stewardship Council (MSC), soit les pêcheries du homard des Îles-de-la-Madeleine, du homard de la Gaspésie, de la crevette nordique et du crabe des neiges du sud du golfe du Saint-Laurent. Le MSC est l’organisme le plus reconnu à travers le monde en ce qui a trait à l’écocertification des pêcheries. Cette certification vise à améliorer et à mettre en évidence la gestion responsable des ressources marines et le développement durable du domaine de la pêche. Des travaux sont en cours en vue d’écocertifier le flétan du Groenland et le crabe des neiges de la Côte-Nord, ce qui permettrait d’augmenter la proportion des espèces québécoises certifiées MSC à plus de 70 %!

Cette année, l’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP) place sa campagne de promotion sous le thème « Pêché ici, qualité garantie », marquant ainsi la reconnaissance mondiale de l’extraordinaire qualité de nos produits marins. « Une importante proportion de nos membres ont obtenu ou sont sur le point d’obtenir la certification Global Food Safety Initiative (GFSI), l’Initiative mondiale de la sécurité alimentaire, qui assure la salubrité des aliments. C’est donc dire que les entreprises de transformation respectent les plus hauts standards qui correspondent aux normes internationales strictes (HACCP, C-TPAT, BRC, GFSI, etc.) et aux exigences des différents marchés », a expliqué M. Jean-Paul Gagné, directeur général de l’AQIP.

« Les activités de pêche et de transformation des produits marins jouent un rôle déterminant dans l’économie des régions maritimes. L’engagement des acteurs de cette industrie d’offrir des produits d’une qualité inégalée aux consommateurs d’ici et d’ailleurs force l’admiration. Issus de modes de production respectueux de l’environnement, pêchés et transformés par des travailleurs de chez nous, les produits marins du Québec se distinguent par leur diversité, leur fraîcheur et leur valeur nutritive », a souligné le ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, M. Laurent Lessard.

Une industrie en croissance
L’industrie québécoise de la pêche et de la transformation est une activité économique majeure. Il s’agit d’un secteur très structurant pour les régions côtières procurant près de 8 000 emplois en régions maritimes. En ce qui concerne l’industrie de la transformation des produits de la pêche, la valeur des expéditions de poissons et de fruits de mer pour les régions maritimes a atteint un chiffre d’affaires de 493,8 M$. L’industrie de la pêche et de la transformation du Québec est également un important joueur à l’international, avec des exportations d’une valeur de 346,4 M$. Les produits marins, principalement le crabe des neiges, le homard et la crevette, sont exportés vers les États-Unis, l’Asie, l’Union européenne et les Antilles.

En vedette au Café du monde et au Ciel!
L’AQIP profite de cette abondance de produits marins frais du Québec sur le marché pour mettre en route sa campagne de promotion. Après des lancements pour l’industrie à Montréal et à Québec, c’est au Café du monde et au Ciel! Bistro-Bar que nos produits marins seront à l’honneur. Du 5 au 17 juin, les chefs Patrice Drouin (Café du monde) et David Forbes (Ciel! Bistro-Bar) proposeront tous les deux un menu spécial composé de homard, crevettes, flétan, pétoncles, etc., selon leur humeur. Tous les détails ici : aqip.com

L’Association québécoise de l’industrie de la pêche (AQIP)
Organisme à but non lucratif, l’AQIP a été fondée en 1978 par les entreprises de transformation de produits marins des régions maritimes du Québec, dont elle défend les intérêts auprès des instances concernées. Elle constitue la plus ancienne association d’entreprises de transformation de poissons et de fruits de mer au Canada, et compte 46 membres, soit 35 membres industriels et 11 membres associés, qui représentent en tout 85 % du volume des produits marins transformés au Québec.