Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale procède actuellement à des arrestations dans les régions de Montréal et de Laval. Elles visent à contrer un réseau présumé de travail au noir, organisé sous la forme d’une agence de placement. Trois mandats d’arrestation ont été autorisés par le juge.

Les dirigeants visés exploiteraient, par l’intermédiaire d’une agence de placement, des travailleuses et des travailleurs peu informés de leurs droits, notamment en ce qui concerne le salaire minimum et la protection sociale en cas de maladie ou de perte d’emploi. Ces arrestations font suite à des perquisitions menées en décembre 2016.

Dans un objectif de gestion rigoureuse des fonds publics, le Ministère poursuit et renforce ses actions pour mettre fin aux stratagèmes frauduleux dont les personnes vulnérables sont souvent les premières victimes. Le démantèlement de réseaux ayant recours à de tels stratagèmes permet de favoriser l’intégration au marché du travail légal de nombreuses personnes, qui peuvent ainsi pleinement contribuer à l’économie québécoise.

Puisque les opérations menées aujourd’hui font partie d’une enquête criminelle pour laquelle la divulgation de la preuve n’est pas encore réalisée, aucun commentaire additionnel ne sera fait sur le sujet.