Alex Harvey a été couronné roi du ski de fond après avoir remporté la prestigieuse épreuve de ski de fond de 50 km style libre pour conclure le Championnat du monde 2017 à Lahti, en Finlande, dimanche.

Photos: Courtoisie Nordic Focus
« C’est incroyable. Quand j’ai gagné la course de 15 kilomètres classique à Ulriceham, j’ai dit que c’était la «course des hommes», mais celle-ci est la vraie course des hommes que de gagner le 50 kilomètres.  C’est la plus grande course de ma vie », a déclaré Harvey.
Harvey, âgé de 28 ans, a exécuté sa tactique de course à la perfection pour enregistrer un temps vainqueur d’une heure, 46 minutes, 28,9 secondes au marathon nordique.
«C’était une journée parfaite pour moi. Les conditions étaient vraiment rapides et je savais que cela jouerait en ma faveur. Je me battais pour rester à l’avant et m’éviter des ennuis durant la course.  J’espérais me retrouver en deuxième position au dernier virage de Lahti. J’avais des skis incroyables aujourd’hui, alors je savais que si j’étais en deuxième position dans ce virage, j’avais une bonne chance », a déclaré Harvey, qui a également remporté deux victoires en Coupe du monde cette année en plus de deux médailles de bronze.
« Mes skis étaient très rapides et j’ai été en mesure de me lancer parfaitement autour du virage et puis c’était à moi de perdre. »
Photos: Courtoisie Nordic Focus
Brandissant le poing en franchissant la ligne d’arrivée suivi de quelques grattes sur sa guitare, qui est la tradition pour l’équipe canadienne chaque fois qu’ils accèdent au podium, Harvey a dépassé le Russe Sergey Ustiugov qui a terminé en deuxième place à 1: 46: 29.5. Le Finlandais Matti Heikkinen a remporté la médaille de bronze avec un temps de 1: 46: 30.3.
Ayant identifié l’épreuve de 50 kilomètres sur le calendrier comme étant sa course à gagner cette semaine, Harvey, de Saint-Ferréol-les-Neiges au Québec, n’a pas déçu.
Skiant en contrôle et de façon détendue du début à fin, l’athlète olympique à deux reprises a skié avec aisance parmi le groupe de tête sur les sentiers nordiques.  Passant son temps entre dicter le rythme et se pelotonner derrière certains des meilleurs skieurs au monde, Harvey s’est contenté de rester près de l’avant jusqu’aux deux derniers kilomètres où lui et Ustigov ont poussé le rythme. Avec les skieurs du groupe de tête jouant du coude pour établir leur position, Harvey s’est placé en deuxième position pour la descente finale dans le stade de Lahti où il s’est propulsé en tête et a utilisé la double poussée sans arrêt dans le dernier droit pour accéder à la plus haute marche du podium.
« C’est irréel en ce moment. Je voulais juste m’éviter des ennuis et ne pas briser de bâtons ou de skis. Il faut se battre avec tout ce qu’on a dans les cinq derniers kilomètres, et garder le focus parce que c’est à ce moment que l’énergie manque. J’ai réussi à faire ça aujourd’hui », a déclaré Harvey.
Photos: Courtoisie Nordic Focus
Il s’agit de la deuxième médaille d’or de Championnat du monde pour Harvey, sa première pour une épreuve individuelle à une course internationale d’envergure dans une année non olympique. Devon Kershaw et lui avaient bouleversé le monde nordique en 2011 lorsqu’ils avaient remporté le sprint par équipe du Championnat du monde dans le lieu de naissance du sport à Oslo, en Norvège.
Harvey a maintenant remporté cinq médailles sans précédent au Championnat du monde, dans quatre distances de course différentes, dans les deux techniques de ski : classique et pas de patin.  Il a également remporté 21 médailles de Coupe du monde en carrière.  Sa première médaille individuelle de Coupe du monde avait également été remportée à l’épreuve de 50km classique lorsqu’il avait mis la main sur la médaille de bronze à Trondheim en Norvège en 2009, quelques semaines après sa percée en Coupe du monde avec son coéquipier George Gray, lorsqu’ils ont remporté le bronze au sprint par équipe à Whistler, en Colombie-Britannique.
«C’est la plus grande course au ski de fond», a déclaré Harvey. «C’était difficile et rapide.  Ça prend des skis rapides, de bonnes tactiques, un peu de chance et de magie. Aujourd’hui j’ai eu la magie. »
Trois autres Canadiens se sont également alignés au départ de l’épreuve finale du Championnat du monde 2017. Devon Kershaw, de Sudbury, en Ontario, a terminé 38e  avec 1: 52: 14,4; Graeme Killick de Fort McMurray, Alb., a pris le 43e rang (1: 53: 32.9); et Knute Johnsgaard, de Whitehorse, a fini 55e (1: 58: 32.2).
L’équipe canadienne se rendra maintenant à Oslo, en Norvège, pour les deux dernières compétitions de la Coupe du monde, avant de retourner à la maison pour la finale de la Coupe du monde à Québec, du 17 au 19 mars.
SFC est l’organisme directeur du ski de fond au Canada; sport d’hiver et activité de loisir par excellence pratiqué annuellement par plus d’un million de Canadiens.  Ses 60 000 membres regroupent des athlètes, des entraîneurs, des officiels et des skieurs de tous âges et de tous niveaux y compris ceux des équipes nationales de ski de fond et de ski paranordique.  Avec le soutien de ses partenaires d’entreprise,  Haywood Securities Inc., AltaGas et Mackenzie Investments ainsi que le gouvernement du Canada, le Comité olympique canadien, le Comité paralympique canadien, À nous le podium et B2Dix, SFC forme des champions olympiques, paralympiques et mondiaux.  Pour plus d’information sur SFC, veuillez nous visiter à www.cccski.com.
Résultats masculins détaillés: www.fis-ski.com
Résultats des cinq meilleurs et résultats canadiens:
  • 1. Alex Harvey, Saint Ferréol-les-Neiges, Qc., CAN, 1:46:28.9;
  • 2. Sergey Ustiugov, RUS, 1:46:29.5;
  • 3. Matti Heikkinen, FIN, 1:46:30.3;
  • 4. Andrew Musgrave, GBR, 1:46:31.8;
  • 5. Martin Johnsrud Sundby, NOR, 1:46:31.9
Autres résultats canadiens:
  • 38. Devon Kershaw, Sudbury, Ont., 1:52:14.4;
  • 43. Graeme Killick, Fort McMurray, Alb., 1:52:32.9;
  • 55. Knute Johnsgaard, Whitehorse, 1:58:32.2